Bolomey_Portrait d'un jeune patricien

Benjamin-Samuel Bolomey (Lausanne, 1739 - 1819)
Portrait d'un jeune patricien, dernier quart du XVIIIe siècle
Huile sur toile, 124,5 x 93,5 cm
Acquisition, 1929
Inv. 792
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Ce portrait représente un enfant vêtu d'un costume dont la collerette et les poignets en fraise, le rembourrage des épaules, les manches et les pantalons bouffants ainsi que le chapeau à grandes plumes blanches, rappellent la mode espagnole du XVIe et du début du XVIIe siècle. Une tenue anachronique qui témoigne du goût pour les masques et les mascarades qui caractérisa le XVIIIe siècle aristocratique.

Cette composition de plein air, rare dans l’œuvre de Bolomey, montre qu’il adapte ses anciennes formules empruntées à Van Dyck au nouveau sentiment de la nature qui se répand en Europe. L’artiste a installé son modèle devant un paysage de l’Oberland bernois animé de figures en costume régional, la cascade du Staubbach à Lauterbrunnen. Ce lieu, réputé pour sa beauté déjà au XVIIIe siècle, a inspiré à Goethe son célèbre poème Gesang der Geister über den Wassern  (1779).

Plusieurs hypothèses ont été émises sur la datation et le lieu d’exécution de l’œuvre, et sur l’identité du petit garçon. Le fait que la toile ait appartenu à la collection d’une «princesse de Prusse», titre porté par l’épouse de Guillaume V d’Orange, permet de supposer que l’artiste réalise le tableau à l’époque de son séjour à La Haye, où il séjourne dès 1763 et effectue une belle carrière de portraitiste officiel de la cour du Stadhouder. La présence en arrière-fond d’un voyageur semblant rentrer au pays un baluchon sur l’épaule pourrait évoquer le retour de Bolomey à Lausanne, en 1791.

Revenir à la liste

Bibliographie

Laurent Golay (dir.) et alii, Benjamin Samuel Bolomey

Un peintre suisse à la Cour du Prince Guillaume V d'Orange

cat. exp. La Haye, Haags Historisch Museum, Prangins, Musée national suisse - Château de Prangins, 2001.