Klee_Am Nil (Au bord du Nil)

Paul Klee (Münchenbuchsee, 1879 - Orselina, 1940)
Am Nil (Au bord du Nil), 1939
Peinture à la colle sur papier marouflé sur toile de jute, 75 x 125 cm
Don, 2011
Inv. 2011-200
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

En quatre petites semaines, du 17 décembre 1929 au 17 janvier 1930, Klee visite l’Egypte, Alexandrie, Le Caire, Louxor et Assouan. Il n’en rapporte que deux dessins répertoriés, mais assimile une foison d’impressions auxquelles il donnera forme bien plus tard, entre 1937 et 1940, année de sa mort. Tout comme son voyage en Tunisie en 1914 avec August Macke et Louis Moilliet, ce court périple égyptien le marque profondément.

Sur fond de contrastes de couleurs chaudes et froides – bleu-vert boueux et ocre sombre –, d’interpénétration d’eau et de terre, Am Nil déploie des pseudo-hiéroglyphes noirs en une ligne continue, sous deux barres verticales en guise d’une ligne d’horizon qui serait placée très haut. Ces signes figurent un bœuf, un semeur, un papyrus, deux barques et une roue à aubes. L’œuvre est une des plus grandes peintures que Klee ait jamais réalisées, ce qui atteste de l’importance à la fois «épique» et personnelle que l’artiste lui accorde.

Rentré à Berne pour fuir les Nazis et rongé dès 1936 par une sclérodermie qui lui sera fatale, Klee se lance dans une production frénétique culminant en 1939 avec la création de 1'254 œuvres où les réminiscences égyptiennes servent à sublimer l’angoisse de la mort. Les motifs développés dans Am Nil s’inspirent en effet du symbolisme du Livre des Morts de l’Egypte antique : le défunt qui laboure des champs entourés de cours d’eau est un motif récurrent sur les papyrus retrouvés dans les sarcophages. La barque préfigure le passage «de l’autre côté», vers un jour nouveau, la roue à aubes et la semence promettent l’éternel retour. Klee – dont les initiales sont cachées partout dans ce tableau – écrit son propre Livre des Morts.

Revenir à la liste

Bibliographie

Sara Pliess

«Späte Einflüsse aus Ägyten - Klees Werk nach der Reise»

in Paul Klee. Die Reise nach Ägypten 1928/29, Sandstein Verlag, Dresden, 2014, p. 116-161.

Eloïse Brac de la Perrière, Jean-Pierre Van Staëvel, Carole Haensler, Michael Baumgartner

A la recherche de l'Orient. Paul Klee, tapis du souvenir

Ostfildern, Hatje Cantz, 2009.