Manufacture des Gobelin_Portière du Char de Triomphe

Manufacture des Gobelins, Paris
Portière du Char de Triomphe, fin du XVIIe siècle
D'après un modèle de Charles Le Brun, vers 1659-1665
Tapisserie en laine et soie, 351 x 260 cm
Acquisition, 1954
Inv. 1954-012_2
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Cette tapisserie, destinée à être placée devant une porte pour empêcher les courants d’air, représente un char de triomphe, vu de face, et dont on aperçoit le devant de la caisse et les roues. Il porte un grand cartouche aux armes de France et de Navarre, entourées des colliers de l’ordre de Saint-Michel et de l’ordre du Saint-Esprit. Des trophées d’armes, de cuirasses, de casques et de drapeaux ainsi que des cornes d’abondance entourent le cartouche. Une draperie fleurdelisée forme un second plan à l’arrière duquel surgit le soleil royal surmonté de la devise de Louis XIV Nec pluribus impar (« au-dessus de presque tous ») et d’une couronne, ainsi qu’une balance. Le tout est placé dans un décor architecturé en forme de niche, avec deux amours ailés sur l’entablement. La bordure est à décor de fleurs de lys et de rosaces alternées. L’allusion à la grandeur du roi y est évidente.

Le modèle de cette portière a été dessiné par le peintre Charles Le Brun. Celui-ci avait conçu entre 1658 et 1661 pour Nicolas Fouquet – alors surintendant des Finances de Louis XIV – plusieurs tentures à sujet mythologique ainsi que des modèles pour des portières. Cette portière du Char de Triomphe faisait la paire avec la portière de Mars. La date de leur premier tissage demeure incertaine : à la manufacture de Maincy, établie par Fouquet près de son château de Vaux-le-Vicomte, ou à la Manufacture royale de tapisseries des Gobelins dont Charles Le Brun est nommé directeur en 1663 et où les modèles de tapisseries qu’il avait créés pour Fouquet ainsi que de nouveaux furent exécutés ? Les portières du Char de Triomphe et de Mars ayant été retissées plusieurs dizaines de fois jusqu’en 1724, il est difficile de donner une date de tissage plus précise à cet exemplaire.

Revenir à la liste

Bibliographie

Divers auteurs

Lisses et délices. Chefs-d’œuvre de la tapisserie de Henri IV à Louis XIV

Caisse nationale des monuments historiques et des sites, Paris, 1996.

Jean Vittet

La collection de tapisseries de Louix XIV

Éditions Faton, Dijon, 2010.