Ravel_Fête patronale au val d'Hérens

Édouard Ravel (Versoix, 1847 - Genève, 1920)
Fête patronale au val d'Hérens, 1889
Huile sur toile, 211 x 166 cm
Propriété de la Confédération suisse, Office fédéral de la culture, Berne. Prêt à long terme, 1891
Inv. 1207
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne
 
Élève de Barthélemy Menn et d’Alfred van Muyden, plus tard lui-même professeur à l’école des Beaux-Arts de Genève, Ravel fait partie des artistes suisses romands qui font le pèlerinage du val d’Hérens au milieu des années 1880. Pour beaucoup une visite s’impose, celle à Raphaël Ritz, peintre spécialisé dès les années 1860 dans les scènes de la vie des paysans de montagne valaisans. Plus encore que celles de ce dernier, natif du lieu, les œuvres de Ravel véhiculent les stéréotypes d’une quête de l’exotique qui, à l’heure de la construction d’une identité nationale, se focalise sur la pérennité des coutumes, sur la singularité des costumes et sur les rituels de la religion catholique.

L’arrivée devant une chapelle de la procession d’une fête patronale donne l’occasion à l’artiste naturaliste de rassembler une densité exceptionnelle de motifs pittoresques, des vêtements de fête aux gonfanons colorés entourant le crucifix. Le noir des chapeaux alterne avec la blancheur des coiffes cachant les chignons et celle des surplis à capuche des pénitents blancs, le tout étant savamment relevé par les taches rouges ici et là des foulards noués autour des cous, des tabliers et des rubans bordants les jupes sombres. Le format en hauteur permet de mettre l’accent sur l’étroitesse de la vallée en arrière-plan et sur la hauteur des montagnes. Au plan moyen, le prêtre bénit la foule depuis le portique d’une chapelle qui s’inspire de celle du val Ferret plus que de celles du val d’Hérens, attestant d’un travail de composition à l’atelier qui succède à l’étude sur le terrain.

Présentée à l’Exposition universelle de 1889 où Ravel remporte une médaille de bronze, cette œuvre figurera aussi en 1890 à la première Exposition nationale suisse des beaux-arts à Berne et sera acquise alors par la Confédération qui la dépose au Musée de Lausanne.

Revenir à la liste

Bibliographie

Pascal Ruedin (dir.)

L'École de Savièse. Une colonie d'artistes au cœur des Alpes vers 1900

cat. exp. Sion, Musée d'art du Valais, Milan, 5 Continents Editions, 2012.

Christophe Flubacher

Les peintres en Valais

Lausanne, Favre, 2003.