Huber_Jakobs Traum II

Thomas Huber (Zurich, 1955)
Jakobs Traum II, 1997
Huile sur toile, 200 x 300 cm
Don de l'Association des Amis du Musée, 1997
Inv. 1997-102
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Au XIXe siècle, Huber se serait sans nul doute fait taxer de «peintre philosophe». Baudelaire lui aurait reproché, comme à Paul Chenavard et à l’Ecole allemande, d’être l’auteur d’un art plastique «qui a la prétention de remplacer le livre [...] pour enseigner l'histoire, la morale, la philosophie», … l’esthétique. Même façon lisse et froide, même complexité indéchiffrable, mêmes prétentions didactiques, mêmes références au Texte, aux textes.

Cependant, et paradoxalement, Baudelaire aurait aussi pu voir en Huber un «peintre moderne». Car pour le poète: «Qu’est-ce que l’art pur suivant la conception moderne? C’est créer une magie suggestive contenant à la fois l’objet et le sujet, le monde extérieur à l’artiste et l’artiste lui-même». Et en effet, chez Huber, la raison objectivante est constamment désavouée par des pitreries enfantines (le rire), et par le vécu personnel (le roman familial). Le projet global: répondre à la question: «Qu’est-ce que l’image? » (et non pas «Qu’est-ce que l’art?»), poser la contemplation du tableau comme événement, penser sa raison d’être comme devoir social est toujours mis à mal (ou résolu) par l’invention d’un spectacle carnavalesque et naïf, donnant la parole et la liberté d’agir aux éléments mêmes de la peinture (couleurs, fond, figures), qui s’ébattent en pagaille.

Ainsi dans la série de tableaux du Rêve de Jacob, la figure interpelle le peintre: «Tu as enfreint un des Commandements. Un instant… voilà: tu ne feras pas d’images. Tu as violé ce commandement. Inutile de devenir tout rouge. Mauvaise tête. Tu t’es fait une image. […] Avec moi dans le rôle principal. Qu’est-ce que nous nous sommes rendus ridicules!»

Revenir à la liste

Bibliographie

Thomas Huber

Le rêve de Jacob

Art Press, mai 1997.

Beat Wismer (dir.)

Thomas Huber. Das Kabinett der Bilder,

Aargauer Kunsthaus Aarau, Lars Müller, 2004.

Thomas Huber

Mesdames et Messieurs. Conférences 1982-2010

Genève, Mamco, 2012.