Poitevin_Sans titre

Eric Poitevin (Longuyon, 1961)
Sans titre, 2002
Tirage argentique, éd. 1/3, 150 x 300 cm
Acquisition, 2008
Inv. 2008-372
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Poitevin confronte le spectateur avec une forêt non localisée. Il découpe un morceau de nature, rectangle formé de deux quadrilatères juxtaposés de cent cinquante centimètres carrés. Cette construction géométrique élémentaire impose un cadre strict dans lequel évolue un réseau de lignes verticales – des troncs à peine éclairés –, ainsi qu’un entrelacs de branches fines, le tout sur un fond sombre. Le photographe français a choisi une lumière peu contrastée qui ne favorise pas l’échappée en profondeur. Le cadrage est serré et frontal, de manière à ce que les arbres forment une barrière impénétrable. L’œil ne peut que balayer le format panoramique et suivre les rythmes verticaux imposés par les troncs. Il n’est pas attiré dans la forêt, il est placé devant elle. La forêt (se) fait écran, elle devient objet de pure visibilité.

Ce morceau de nature très construit se donne à voir comme une composition abstraite. La gamme colorée est réduite : blanc et vert pâle des arbres caducs sur vert foncé des persistants, ici et là les quelques touches brunes des feuilles restées accrochées aux branches. En raison de son format monumental, la photographie se rapproche du tableau et acquiert ainsi une qualité éminemment picturale, proche d’un zip painting de Barnett Newman. Poitevin renouvelle le genre traditionnel de la peinture de paysage avec les moyens de la photographie, une photographie minimaliste qui favorise la contemplation.

Revenir à la liste


Bibliographie

Divers auteurs

Hespérides

cat. exp. Lausanne, Musée cantonal des Beaux-Arts, 2009.