Smith et Stewart_Interference

Stephanie Smith et Edward Stewart (Manchester/Belfast, 1968/1961)
Interference, 1998
Installation vidéo pour deux moniteurs, couleur, avec son, 14'32'' et 15'43'', éd. de 3
Acquisition, 2001
Inv. 2001-017
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Smith et Stewart travaillent en duo depuis leur rencontre à la Rijksakademie à Amsterdam en 1992. Leurs vidéos du début des années 1990 montrent les deux artistes engagés dans des actions répétitives, dans lesquelles ils explorent les thèmes de la douleur, de la violence et du risque, interrogeant l'interdépendance entre plaisir et douleur.

Dans l’installation vidéo Interference, Smith et Stewart exécutent une performance uniquement pour la caméra, c’est-à-dire s’adressent à leur audience par média interposé plutôt que de créer un évènement live filmé– ce qui ne donne pas moins l’impression d’une expérience très physique pour les spectateurs. Le couple réalise deux fois un scénario identique mais en inversant les rôles. Par le décalage entre ce que le spectateur voit à l’écran – l’un des partenaires embrasse l’autre de façon frénétique, tandis que ce dernier se rétracte sous l’effet des baisers – et ce qui se passe effectivement lors de la performance – en guise d’embrassade, ce sont surtout des cris stridents poussés à répétition, mais effacés de l’œuvre finale, qui sont la cause de l’expression douloureuse du partenaire embrassé – les artistes jouent sur le rapport entre une situation réelle et son enregistrement.

 

Revenir à la liste

Bibliographie

Divers auteurs

Smith/Stewart ahead

Zurich, Codax Publisher, 2000.

Divers auteurs

Smith/Stewart: Videoarbeiten

cat. exp. Lucerne, Kunstmuseum, Francfort, Portikus, 1999, Lucerne, Kunstmuseum, 1999.

Divers auteurs

Interactions fictives: l'art vidéo dans les collections

Les Cahiers du Musée des Beaux-Arts de Lausanne nº14, 2004.