Titus-Carmel_La grande lande

Gérard Titus-Carmel (Paris, 1942)
La grande lande, 1970
Technique mixte sur panneau, 73 x 92 cm
Acquisition, 1970
Inv. 1970-022
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Graveur, dessinateur, peintre, poète et essayiste, Titus-Carmel est l’une des figures les plus respectées, prolifiques et influentes de l’art français de ces cinquante dernières années. L’artiste travaille souvent par séries, interrogeant des paramètres fondamentaux, tels que le lieu, la lumière, l’ombre, le reflet, la représentation, le modèle, la copie.

Ici, sur un panneau peint en blanc, apparaissent un objet, une photographie, un dessin et du texte manuscrit. L’objet, qui occupe le tiers supérieur, est un bâton enveloppé de chiffons peints, ligaturé et muni d’attaches; ce ne saurait être un objet utilitaire, mais c’est un objet possible, qui à la fois contient et relie. Les deux tiers inférieurs sont occupés par des représentations mettant en scène cette étrange sculpture. La photographie en noir et blanc représente un chemin dans une pinède et atteste de l’existence réelle du site, qui de surcroît est localisé par une légende: «La grande lande / Aquitaine». Le dessin réalise la synthèse entre le lieu et l’objet, que l’on retrouve tendu entre deux arbres; c’est lui qui rend compte de l’installation de l’objet in situ et qui, du coup, pointe des problèmes complexes: les rapports entre réalité et fiction, entre modèle et copie.

Les premières œuvres de Titus-Carmel sont tributaires de l’art conceptuel, et notamment de l’Américain Joseph Kosuth qui débute vers 1965 une série de travaux à partir d’un objet, de sa représentation photographique (à la même échelle) et de textes (entrées de dictionnaire). Le Français introduit cependant une composante subjective, sensuelle et presque narrative. L’inscription au crayon «Forêt : – Formule: (re-constitution olfactive)», donc l’appel à un autre sens que la vue, fait que toute signification finalement nous échappe. Ne demeure que le mystère d’un petit objet mesurant la grande lande.

Revenir à la liste

Bibliographie

Gilbert Lascault

Gérard Titus-Carmel

Besançon, Éditions Virgile, coll. « Carnet d'Ateliers », 2009.

François-Marie Deyrolle, Daniel Abadie, Yoshio Abe et Jean-Louis Baudry

Le Geste et la Mémoire: Regards sur la peinture de Gérard Titus-Carmel

Chambéry, Éditions L'Act Mem,‎ 2007