Art contemporain

(Dès 1945)

Les courants artistiques de l’immédiat après Deuxième Guerre mondiale sont représentés par un corpus relativement modeste, avec toutefois quelques œuvres majeures de représentants du tachisme, de l'expressionnisme abstrait et de l’art informel (Maria Elena Veira da Silva, Charles Rollier, Rolf Iseli, etc.), ainsi que du Nouveau Réalisme (Daniel Spoerri).
C’est avec les trois éditions du Salon international de galeries-pilotes (1963, 1966, 1970) que le mcb-a s’ouvre véritablement aux principaux courants de l’art contemporain international. Il accueille à cette occasion près de cinquante galeries du monde entier, qui présentent aussi bien l’abstraction géométrique, l’art constructiviste, minimal, conceptuel et cinétique que le Pop Art et le Land Art. A cette occasion, des œuvres de Marcel Broodthaers, Tadeusz Kantor, Lucebert, etc., entrent dans les collections. Dans le cadre des expositions Rencontre avec… qui se succèdent à un rythme soutenu entre 1972 et 1982, de nombreuses œuvres d’artistes contemporains de la région viennent enrichir le fonds.
Le début des années 1970 voit également l’entrée de l’art vidéo au mcb-a, avec des œuvres de deux pionniers romands du médium, Jean Otth et Janos Urban – avant que la collection ne s’enrichisse au fil des décennies de vidéos d’artistes confirmés (Bill Viola, Bruce Nauman) ou émergeants (Stephanie Smith & Edward Stewart, Emmanuelle Antille, Elodie Pong, Pauline Boudry).
Le retour à la figuration expressive des années 1980 est largement représenté dans les collections où le néo-expressionnisme occupe une place de choix avec des œuvres de ses principaux représentants de l’aire germanophone (Arnulf Rainer, Günther Brus, Martin Disler, Miriam Cahn, Luciano Castelli, Klaudia Schifferle), en particulier pour ce qui est des œuvres sur papier. D’autres artistes qui participent du retour à la figuration sont également représentés (Jean-Frédéric Schnyder, Leiko Ikemura).
Parmi les différentes tendances artistiques qui se développent dans les années 1990-2000, le mcb-a met l’accent sur l’acquisition de pièces majeures d’artistes internationaux (Bruce Nauman, Christian Boltanski, Jim Shaw, Sophie Calle, Tom Burr, Alfredo Jaar), tout en continuant son travail de prospection auprès des artistes du canton, que ceux-ci poursuivent une carrière en Suisse ou à l’étranger (Jean-Luc Manz, Alain Huck, Fabrice Gygi, Silvie Defraoui, Philippe Decrauzat, Didier Rittener, Denis Savary, Annaïk Lou Pitteloud, Anne-Julie Raccoursier etc.).

Olivier Mosset, "Pink Star", 1990