Grasset_Frontispice pour le Nouveau Larousse illustré

Eugène Grasset (Lausanne, 1845 - Sceaux, 1917)
Frontispice pour le Nouveau Larousse illustré, 1897
Chromotypographie, 29 x 21,4 cm
Acquisition, 2010
Inv. 2010-006
© Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne
 
En parallèle de ses travaux d’illustrateur, Grasset dessine dès les années 1880 quantité de lettres ornées, d’en-têtes, d’ornements typographiques et de fers de reliure. Une collaboration se révèle particulièrement fructueuse dans ce domaine, celle qu’il entame dans les années 1890 avec les éditions Larousse dont il orne les encyclopédies et les dictionnaires et pour lesquelles il crée l’emblème de la Semeuse à tout vent.

Appelée à figurer sur la plupart des ouvrages édités par Larousse de 1890 à 1952, la Semeuse est sans doute la création la plus connue de l’artiste. Pour cet emblème, il s’inspire très littéralement du pissenlit aux graines s’éparpillant dans le vent conçu par Émile Reiber pour le frontispice du premier volume des Albums Reiber, bibliothèque portative des arts du dessin (1877). À la plante isolée entourée de la devise « Je sème à tout vent », l’artiste substitue une jeune femme de profil qui, la main sur le coeur, enveloppée dans un châle et la chevelure au vent souffle sur les aigrettes de la fleur, répandant la connaissance sur le monde. La grande initiale « L » oblitère le cercle dans lequel s’inscrit la composition, bordée par la devise.

Sept ans après avoir créé cet emblème, Grasset en conçoit une version plus classicisante pour le frontispice du Nouveau Larousse illustré. Couronnée de lauriers, la poitrine dénudée, sa Semeuse désormais se penche vers le pissenlit et souffle de ses lèvres rouges sur les aigrettes qui tombent en pluie devant un ciel de nuages magnifiquement stylisé. Le sommaire du volume est imprimé en Fantaisie Artistique, un caractère commercialisé par la Fonderie G. Peignot & Fils qui, cette même année, commande à l’artiste une nouvelle typographie complète, le Grasset, dont le romain et l’italique sont déclinés en treize corps de 1897 à 1900, augmentés d’une série d’ornements typographiques.

Revenir à la liste

Bibliographie

Catherine Lepdor (dir.)

Eugène Grasset. L'art et l'ornement

cat. exp. Lausanne, Musée cantonal des Beaux-Arts, Milan, 5 Continents Editions, 2011.

Anne Murray-Robertson

Grasset pionnier de l’Art nouveau

Lausanne, Éditions 24Heures et Bibliothèque des Arts, 1981.