Histoire

Les origines

En 1808, l’aquarelliste vaudois Abraham-Louis-Rodolphe Ducros propose la création d'une Ecole de dessin, et la mise à disposition à des fins d'étude de sa collection personnelle constituée d'oeuvres italiennes du XVIIe et XVIIIe siècle, ainsi que de ses propres aquarelles. Ducros mourra sans que ses voeux se réalisent. Sa collection sera acquise par l'Etat de Vaud en 1816, constituant " les fonds primitifs" de la collection lausannoise.

Le Musée Arlaud

En 1822, le peintre vaudois Louis Arlaud, consacre une partie de sa fortune à la construction d'un bâtiment assez vaste pour accueillir non seulement une Ecole de dessin mais aussi un Musée digne du rôle pilote que le Canton de Vaud entend jouer dans la Confédération.
Le Musée Arlaud est inauguré en 1841 et il expose, outre la collection de Ducros, des œuvres françaises et italiennes offertes par l’artiste, son premier directeur. 

Le Palais de Rumine

Le Musée actuel est logé au deuxième étage du Palais de Rumine, édifice de style néo-Renaissance florentine édifié en 1904 sur la place de la Riponne, dans le centre historique de la Ville de Lausanne. Ce Palais abrite des collections d'histoire naturelle et d'archéologie, une partie de la Bibliothèque cantonale et universitaire, le Parlement cantonal. Le Musée dispose de dix salles dont trois à éclairage zénithal et un hall de sculptures.

Missions

D’après la « Loi cantonale sur les activités culturelles », le Musée cantonal des Beaux-Arts (mcb-a) a pour mission :

1. d’acquérir, d’accepter en dépôt, de conserver et de faire connaître au public
    a) des collections d'œuvres appartenant aux arts plastiques en général;
    b) des exemples caractéristiques de la production des artistes d'origine vaudoise ou ayant accompli une grande partie de leur carrière dans le canton de Vaud;

2. d'organiser en Suisse et à l'étranger des expositions temporaires fixes ou itinérantes répondant aux buts définis ci-dessus;

3. de gérer une bibliothèque consacrée aux publications concernant les arts plastiques;

4. de promouvoir et d'animer la vie culturelle du canton dans le domaine des arts plastiques.

Le mcb-a répond donc aux trois objectifs classiques de tout musée : acquérir, préserver, valoriser. Il le fait en tenant compte de tous les publics (locaux/touristes, spécialistes/curieux, jeunes/personnes âgées, etc.), en ouvrant le musée et son environnement local aux grandes questions de notre temps et en intégrant la connaissance critique du passé à la multiplicité des discours du présent. Le musée entend assumer pleinement son rôle dans la formation culturelle et plus spécifiquement visuelle au sein d'une société où l'image occupe une place prépondérante.

Responsabilités

"Les musées assurent la protection, la documentation et la promotion du patrimoine naturel et culturel de l'humanité."

"Les musées qui détiennent les collections les conservent dans l'intérêt de la société et de son développement."

(Extraits du code de déontologie de l'ICOM-International Council of Museums)