Anne-Julie Raccoursier
Grace-Notes, 2005

  • Anne-Julie Raccoursier (Lausanne, 1974)
  • Grace-Notes, 2005
  • Vidéo, couleur, avec son, 7’30’’, éd. 1/3
  • Acquisition de la Commission cantonale des activités culturelles, 2006
  • Inv. 2006-017
  • © Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne
    © Anne-Julie Raccoursier

Le travail vidéo de Raccoursier se situe à l’intersection entre captation du réel et mises en scène spectaculaires. Partant de réalités existantes, l’artiste retravaille ensuite ses images, les recadre, en dicte le rythme, isole des éléments, intervient sur le son.

Tourné en Pennsylvanie, dans une des trois usines américaines qui fabriquent les drapeaux destinés aux usages officiels, Grace-Notes est le résultat d’un long travail de recherche, d’entretiens et de montage, qui met au jour les paradoxes de la « production » d’une identité nationale. Si Raccoursier explore littéralement la fabrication de l’emblème national, c’est ensuite par ellipses que l’œuvre se livre, puisque le réel capté se soustrait lui aussi, de facto, à une appréhension totalisante.

Filmé avec une caméra sur pied, comme un documentaire classique, Grace-Notes s’ouvre sur le plan d’une couturière au travail, casque anti-bruit sur les oreilles et visage concentré, qui fait inlassablement défiler entre ses mains des mètres de tissu star and stripes. Les plans se succèdent à un rythme soutenu, cadrant d’abord les ouvrières individuellement, occupées chacune à leur tâche monotone, avant de les saisir en groupe, armée de femmes au travail, presqu’immobiles à l’exception du mouvement de leurs mains. Seul le tissu qui envahit bientôt le premier plan paraît animé d’une vie propre. On entend le cliquetis des machines et une bande-son lancinante, accords de guitare répétés en boucle, mais aucune voix off ne vient livrer de commentaire ou d’interprétation. La seule phrase qui cadre la vidéo est celle reproduite sur le cartel que l’artiste demande à voir apposé lors de chaque projection : « Quand vous achetez un drapeau américain… Vous n’aimeriez pas y voir une étiquette… avec la mention « Made in China ». »

Bibliographie

Fanni Fetzer (dir.)
Anne-Julie Raccoursier – Loop Line, cat. exp. Langenthal, Kunsthaus, 2011.

Konrad Bitterli
Anne-Julie Raccoursier, Lucerne/Poschavio, Ed. Periferia, Zurich, Pro Helvetia, 2010.

Nicole Schweizer
Anne-Julie Raccoursier, cat. exp. Lausanne, Musée cantonal des Beaux-Arts, 2008.