Un moment historique

Le MCBA a quitté le Palais de Rumine qu’il occupait depuis 1904. Ce tournant historique marque profondément l’identité de l’institution. Les collaboratrices et collaborateurs du musée s’attellent donc à conjuguer leurs missions principales que sont l’acquisition, la préservation, la valorisation d’œuvres d’art et l’accueil des publics avec le magnifique potentiel qu’offrent un bâtiment sur mesure et une situation géographique exceptionnelle.

Des possibilités à explorer;
l’essentiel à préserver…

Attaché à l’importance de ses missions, conscient des attentes du public, le MCBA concentre ses efforts sur l’écriture d’une nouvelle page de son histoire.

L'affaire de chacun des métiers

  • Le secteur scientifique était en charge de la préparation du déménagement des quelque 11’000 œuvres d’art de la collection vers de nouvelles réserves, ainsi que de la bibliothèque et des archives. Des opérations de conservation préventive et de documentation photographique et scientifique ont été menées, tout comme l’aménagement de la nouvelle bibliothèque. En parallèle, les expositions et les publications était préparées pour les deux grands plateaux – celui de la collection qui sera présentée pour la première fois en permanence et celui des expositions temporaires -, ainsi que pour les espaces dits «Dossiers de la collection» et «Projets d’art contemporain».
  • Le MCBA a accompagné son déménagement d’une métamorphose visuelle: la communication a élaboré une nouvelle identité visuelle, et planifié les prolongements numériques à donner à la collection et aux activités du musée, via un nouveau site web et une visibilité accrue sur les réseaux sociaux notamment.
  • L’administration générale du musée s’est employée à la coordination logistique du déménagement, tant des biens que des personnes, et supervisé les changements structurels et organisationnels de l’institution: engagements de nouveaux collaborateurs, formation du personnel et développement de nouveaux outils de gestion assurent le fonctionnement du musée dans ses nouveaux murs.
  • Faisant figure de pierre angulaire du futur musée, les services aux publics ont été développés. La médiation culturelle ra repensé les modes d’accompagnement des publics et de transmission des savoirs: elle a conçu de nouvelles manières d’accueillir les visiteurs, imaginé le recours à des outils pédagogiques actualisés et prolongé l’offre par toute une gamme de rendez-vous adaptés aux besoins et envies de chacune et chacun.

Journal de bord

Coulisses, actualités, rendez-vous...