Prises de vues du 29 09 2015.

Le MCBA a investi son nouveau bâtiment, et ouvert ses portes à deux pas de la gare de Lausanne. Il sera rejoint par le Musée de l'Elysée et le mudac, à l'horizon 2021: une vaste parcelle, au centre de la ville, sera ainsi entièrement vouée à la culture.

Beaux-Arts, photographie, design, arts textiles ; ces domaines artistiques ont, par leur nature même, un dialogue à mener. La réunion du MCBA, du Musée de l’Elysée et du mudac, complétée par la présence des Fondations Toms Pauli et Félix Vallotton, formera PLATEFORME 10, un nouveau «quartier des arts» situé à côté de la gare de Lausanne. Une véritable plateforme culturelle dont l’objectif est de dépasser les disciplines propres à chacune des institutions présentes afin de créer une émulation et un esprit du lieu au fort pouvoir attractif.

PLATEFORME 10 comprendra plus que trois musées. Lieu de vie accueillant et ouvert à tous les publics, un important programme complémentaire sera déployé afin d’enrichir ce nouvel espace urbain. Constitué en partie par les quatorze arcades du mur de soutènement nord, mais présent sur l’ensemble du site, le programme commun sera à la fois vitrine des activités muséales, de même que lieu d’accueil, de restauration et de détente. Les aménagements et l’atmosphère des lieux souligneront le caractère culturel du quartier. Participeront également à cet espace commun les prestations mutualisées par les trois institutions, notamment la librairie/boutique, le centre de documentation/bibliothèque, des espaces de restauration diversifiés ainsi que des auditoires.

Avec l’appui de ses partenaires, la Ville de Lausanne et les chemins de fer suisses – CFF, mais aussi et particulièrement grâce au soutien d’acteurs de la société civile: fondations, entreprises ou particuliers, PLATEFORME 10 a déjà commencé à se concrétiser.
L’édifice qui abrite le MCBA, conçu par le bureau d’architecture de l’Italien Fabrizio Barozzi et de l’Espagnol Alberto Veiga, a ouvert ses portes en octobre 2019. Le projet de bâtiment qui abritera le mudac et le Musée de l’Elysée, élaboré par les architectes portugais Manuel et Francisco Aires Mateus, a été retenu par un jury unanime en octobre 2015. Les deux musées seront inaugurés en juin 2022.
Au total, quelque 180 millions de francs seront investis dans la culture, dont près de 75 millions par l’engagement de mécènes et de sponsors, et le solde par les collectivités publiques.

La Fondation PLATEFORME 10

La Fondation PLATEFORME 10 regroupe le Musée cantonal des Beaux-Arts, le Musée de l’Elysée et le mudac au sein d’une seule et unique fondation de droit public. Tout en préservant l’identité des trois musées, cette nouvelle organisation permet de faciliter la gouvernance du site et de renforcer le positionnement touristique et culturel de PLATEFORME 10.
La Fondation PLATEFORME 10 est opérationnelle depuis le 1er janvier 2021. Organe suprême de la Fondation, le Conseil de fondation PLATEFORME 10 a notamment pour mission de veiller à la mise en œuvre des objectifs stratégiques de la Fondation et d’assurer la bonne gestion de cette dernière.

Le Conseil de fondation PLATEFORME 10 est composé de la manière suivante:

Olivier Audemars, Président, Audemars Piguet

Ariane Widmer Pham, Vice-présidente, architecte urbaniste

Marco Franciolli, ancien Directeur du Museo d’Arte della Svizzera italiana, MASI Lugano

Hedy Graber, Responsable de la Direction des affaires culturelles et sociales, Fédération des coopératives Migros

Vincent Grandjean, Chancelier d’Etat

Patrick Mangold, Conseiller juridique et spécialiste en droit du travail

Nicole Minder, Représentante de l’Etat de Vaud, cheffe du Service des affaires culturelles

Marie Pok, Directrice du CID (centre d’innovation et de design), Grand-Hornu, Belgique

Alexandra Post Quillet, Administratrice indépendante et associée de l’Académie des Administrateurs (ACAD)

Agnès Sire, Directrice artistique de la Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris

Un siège d’invité est accordé à la Ville de Lausanne.

Le Conseil de direction de PLATEFORME 10 est chargé de mettre en œuvre la ligne stratégique définie par le Conseil de fondation. Composé de Chantal Prod’Hom, directrice du mudac, Tatyana Franck, directrice du Musée de l’Elysée et Bernard Fibicher, directeur du MCBA, il est présidé par Patrick Gyger, directeur général de PLATEFORME 10.

Contact

PLATEFORME 10

Chemin de Mornex 3bis
1003 Lausanne

+41 21 316 25 55
plateforme10@vd.ch

Les musées de PLATEFORME 10

Image de synthèse du bâtiment du Musée de l'Elysée et du mudac

Photo Elysée

Institution culturelle incontournable et reconnue pour des expositions exigeantes, des contenus éditoriaux de référence, des manifestations innovantes et des événements ouverts à toutes et tous, ainsi que par les archives conservées et valorisées, le Musée de l’Elysée rend compte de la diversité des pratiques photographiques. Le futur musée, situé au socle du nouveau bâtiment à Plateforme 10, dispose d’une surface totale de près de 3’800 mètres carrés.

18, avenue de l’Elysée
1006 Lausanne

+41 21 316 99 11
info@elysee.ch

mudac – musée de design et d’arts appliqués contemporains

La diversité des points de vue de chaque projet a permis au mudac de s’affirmer tant sur la scène nationale qu’internationale en proposant ses expositions à ses homologues. L’Europe et l’Asie ont ainsi pu découvrir des expositions made in mudac à de nombreuses occasions. Ouvert aux collaborations de toutes sortes, le mudac s’associe régulièrement aux différentes hautes écoles de Suisse romande. Il aime publier ses recherches à travers les catalogues qu’il édite et dans lesquels de nombreuses invitations sont faites à des chercheuses et chercheurs de toutes disciplines. RADDAR, première revue suisse de recherche en design, est aussi pour le mudac un outil de diffusion des grandes questions que ce riche médium suscite.

Place de la Cathédrale 6
1005 Lausanne

+41 21 315 25 30
info@mudac.ch

Fondations en lien

Fondation Toms Pauli

Installée à Lausanne depuis sa création en 2000, la Fondation Toms Pauli a la mission d’étudier, de conserver et de mettre en valeur deux collections d’art textile ancien et moderne, propriétés de l’Etat de Vaud. Ce patrimoine cantonal est constitué de tapisseries et broderies du XVIe au XIXe siècle léguées par Mary Toms en 1993 et d’œuvres tissées d’artistes ayant fait les beaux jours des Biennales de la tapisserie de Lausanne (1962-1995). La Fondation conserve également la totalité des dossiers d’artistes et la bibliothèque spécialisée du Centre international de la tapisserie ancienne et moderne (CITAM).

Bénéficiant d’un large réseau en Suisse et à l’étranger, la Fondation collabore depuis 20 ans à des projets scientifiques et à des expositions d’envergure dédiés à l’art de la tapisserie et au Fiber Art (Bellerive Museum, Zurich ; MET, NY ; Institute of Contemporary Art, Boston ; Whitworth Art Gallery, Manchester ; Kunstmuseum, Wolfsburg ; Musée d’art moderne, Paris). Par le passé, elle a présenté deux expositions au MCBA: Tapisseries flamandes du 16e su 18e siècle en 2004 et Tapisseries nomades. Collection XXe siècle en 2016.

Bientôt abritée dans le nouveau MCBA, sur le site de PLATEFORME 10, la Fondation saura à n’en pas douter distinguer la nature particulière et internationale de ses collections par des expositions temporaires et des événements interdisciplinaires.

toms-pauli.ch

Fondation Félix Vallotton

Constituée à Lausanne en 1998, la Fondation Félix Vallotton est un centre d’excellence et d’expertise consacré à l’étude de la vie et de l’œuvre du peintre, graveur, illustrateur, dessinateur, écrivain et critique d’art Félix Vallotton (1865–1925). Artiste majeur de sa génération, Lausannois de naissance, Français d’adoption, il a créé une œuvre qui appartient au patrimoine commun des deux pays et à celui de l’histoire de l’art européen.

Détentrice des archives de l’artiste, la Fondation Félix Vallotton s’appuie sur ce fond et sur le savoir acquis pour élaborer des projets scientifiques et publier le résultat de ses recherches. Deux ouvrages de référence sont déjà parus: en 2005, le catalogue raisonné Félix Vallotton. L’œuvre peint, et en 2012, le recueil Félix Vallotton. Critique d’art. Intitulé Félix Vallotton illustrateur, son nouveau projet, en partenariat avec l’Institut suisse pour l’étude de l’art (SIK-ISEA) et soutenu par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), est un catalogue raisonné en ligne des dessins de presse et des illustrations de livres.

Par ailleurs, la Fondation collabore au commissariat d’expositions, comme Félix Vallotton. Le feu sous la glace, dont les trois étapes – Paris, Amsterdam, Tokyo – ont attiré près d’un million de visiteurs en 2013 – 2014.
Le MCBA – détenteur de la plus grande collection au monde d’œuvres de l’artiste, avec près de de 500 œuvres dont 64 peintures, hébergera dès 2019 la fondation pour ainsi former un pôle de compétence «Félix Vallotton» sans équivalent. C’est grâce à cette collaboration que se profile en 2025 l’exposition du centenaire de la mort de l’artiste, à Lausanne.

felixvallotton.ch

Quatorze escales estivales (juillet - août 2020)