Reliques et monuments. Œuvres de Christian Boltanski
Christian Boltanski, "Reliquaire des linges", 1996. Installation 91x101x36 cm. Collection Alain et Suzanne Dubois. © 2021, ProLitteris, Zurich. Photo: MCBA, Nora Rupp

Reliques et monuments. Œuvres de Christian Boltanski

 — 

Suite à l’exposition de Christian Boltanski (1944-2021) Les Suisses morts au Musée en 1993, le MCBA a acquis plusieurs œuvres de l’artiste français et des livres d’artiste qui occupent une place importante dans son œuvre. Des donations et prêts à long terme s’y sont ajoutés par la suite ; il en résulte un beau choix d’œuvres de la période 1985-1996 dont le thème central est « le culte aux morts, aux vivants et aux morts à venir ».

À partir de 1984, après la mort de son père, Christian Boltanski crée ses premiers Monuments dans le but de «rendre un culte aux morts, aux vivants et aux morts à venir», explique-t-il. Il s’approprie alors des modèles traditionnels d’origine religieuse. Mais contrairement au monument classique (pyramide, mastaba, autel, stèle funéraire, etc.) qui célèbre tel pharaon, tel roi ou tel poète, ou au reliquaire, qui renferme des restes d’un saint particulier, les monuments de Boltanski sont dédiés à des personnes anonymes, souvent des enfants, et possèdent de ce fait un fort pouvoir d’identification.

Le dispositif d’exposition tel que pratiqué par Boltanski dans les Monuments et les Reliquaires participe de cette volonté d’universalisation. Il concentre la lumière sur les œuvres elles-mêmes, en intégrant des effets de mise en scène rappelant l’éclairage de certaines églises, synagogues, cryptes et mémoriaux, des atmosphères lumineuses susceptibles de favoriser le silence, la concentration et la commémoration. Les modulations de la lumière produisent une théâtralisation de la « condition humaine » qui engage le spectateur.

Dans l’œuvre de Boltanski, le livre d’artiste revêt une importance primordiale. Il est avant tout un document archivistique, réalisé dans le but de récolter des données (à savoir des traces d’un passé ancien ou récent), de les classer et de les rendre publiques. Boltanski privilégie une couverture classique, un graphisme sobre et une impression en noir et/ou rouge sur carton gris, beige ou brun. Cette sobriété confère à ses livres un caractère atemporel, qui va de pair avec l’aspiration universelle des Monuments et des Reliquaires.

Commissaire de l’exposition: Bernard Fibicher

Publication

Reliques et monuments.Œuvres de Christian Boltanski

Bernard Fibicher (éd) avec des textes de Bernard Fibicher, édition MCBA, Lausanne, 2021. Coll. Espace Focus, no 3, fr, 48 pages,

CHF 8.-