Des rencontres
culturelles et intergénérationnelles

Le MCBA et Pro Senectute Vaud proposent aux seniors dès 60 ans et aux jeunes en formation (18-25 ans) de se rencontrer régulièrement, et de découvrir chaque exposition du musée pour la faire connaître à leur entourage. Les Passeuses et Passeurs de culture encouragent ainsi des personnes peu familières des musées à faire l’expérience d’une visite d’exposition tournée vers les échanges et la convivialité.

Les Passeuses et Passeurs de culture se retrouvent tout au long de l’année, et profitent des opportunités suivantes :

  • Un accès privilégié aux expositions du MCBA par le biais de visites commentées privées gratuites et d’une documentation spécifique
  • Des rencontres régulières avec les médiatrices culturelles responsables du projet, les commissaires d’exposition, des artistes

Ressources

À l’intention des Passeuses et Passeurs de culture:
Sélection d’ouvrages en lien avec les expositions, disponibles à la bibliothèque du MCBA

Sélection: liste dans Renouvaud

Participer

Le groupe de Passeuses et Passeurs de culture est complet pour l’édition 2020-2021.

Si vous souhaitez être informé.e des prochaines éditions, contactez-nous à visites.mcba@vd.ch.

Prolongements

De 2014 à 2018, 35 Passeuses et Passeurs de culture ont emmené plus de 3’900 personnes au musée: le projet pilote inventé par le MCBA en partenariat avec Pro Senectute Vaud a immédiatement trouvé son public. Le MCBA se réjouit de continuer à former de nouveaux groupes dans les années à venir.

Le concept s’exporte, et le MCBA considérera avec plaisir toute demande de collaboration:  info.beaux-arts(at)vd.ch.
Une équipe de Passeurs et Passeuses de culture a ainsi pris naissance à La Maison d’Ailleurs, à Yverdon, en collaboration avec le MCBA.
À lire, dans La Région Nord-Vaudois: Les aînés s’essaient à la visite guidée

Le collectif d’artistes-médiateurs microsillons a étudié le projet dans le cadre d’une expertise-recherche: consulter le rapport d’évaluation.

Le projet pilote de 2014  ainsi que le rapport d’évaluation de 2017 ont bénéficié du soutien de la Fondation Leenaards.