Jardin d’Hiver #1 <br>Comment peut-on être (persan) du village d’à côté (martien)?
Denis Savary, "Corinna", 2021. Impression sur papier sur mur, dimensions variables. Courtoisie Denis Savary

Jardin d’Hiver #1
Comment peut-on être (persan) du village d’à côté (martien)?

 — 

Une nouvelle plateforme pour la scène artistique contemporaine de la région: le MCBA inaugure Jardin d’Hiver, exposition biennale sous la forme d’un appel à projets sur invitation. Placée sous le commissariat de Jill Gasparina, critique d’art et curatrice indépendante, cette exposition fait sienne le principe de collage.

À la question «Qu’est-ce que la scène vaudoise contemporaine?», l’exposition Comment peut-on être (persan) du village d’à côté (martien)?, avec son titre énigmatique qui flirte avec la science-fiction, répond en adressant aux visiteur∙euse∙s plus de questions encore: comment plusieurs générations d’artistes dialoguent-elles ensemble? Comment différentes époques peuvent-elles se répondre? L’environnement physique et géographique exerce-t-il une influence sur la production de l’art? Quel rôle les espaces d’art indépendants jouent-ils dans l’écosystème institutionnel? Et les musées, avec leur collection? Comment, enfin, faire tenir ensemble des pratiques artistiques qui n’ont en commun que l’endroit d’où elles émergent?

Comme l’indique son titre, qui articule le proche et le lointain, c’est aussi la question du rapport à un territoire, à ses paysages et à ses institutions, qui se retrouve au cœur de cette exposition. En lieu et place d’un portrait exhaustif de la scène vaudoise, elle est conçue de manière organique et collective, réunissant des artistes et des espaces d’art qui eux-mêmes ont parfois étendu l’invitation à d’autres. Différentes propositions et échelles coexistent sur le principe du collage, le seul qui soit à même de transcrire fidèlement ce grand chaos que constitue une scène artistique, étrange phénomène fait d’échanges et d’hospitalité, d’amitiés et de rivalités, de collectifs et de solitudes, d’hommages et d’alliances.

Commissaire de l’exposition: Jill Gasparina
Conseiller en scénographie: Olivier Vadrot

Artistes et espaces invité.e.s:

Alfatih
Jérôme Wilfredo Baccaglio
Francis Baudevin
Giovanna Belossi
Christine Boumeester
Leonora Carrington
Françoise Chaillet
Circuit
Delphine Coindet
Collectif RATS
Ligia Dias
Raquel Dias
Lucas Erin
Mathis Gasser
Julien Gremaud
Rosanne Kapela
Daniela Keiser
Stéphane Kropf
Flora Mottini
Yoan Mudry
Guido Nussbaum
Véra Pagava
Urgent Paradise
Laurence Pittet
Gina Proenza
Denis Savary
Silicon Malley
Viktor Tibay
Anouk Tschanz
Caroline Tschumi
Tunnel Tunnel
Pierre Vadi

«Jardin d’Hiver»: un nouveau format

Confiée sur concours à un.e commissaire externe, chaque édition a pour objectif non seulement de soutenir les artistes de la région et de les faire connaître en les exposant, mais aussi de varier les regards posés sur la création vaudoise en permettant à une personnalité extérieure au MCBA d’intervenir en ses lieux.

Au cours de son histoire, le dialogue entre le MCBA et les artistes qui vivent et travaillent dans le canton de Vaud a pris différentes formes, que ce soit par des acquisitions ou par le programme d’expositions. Ces dernières se partagent entre des projets monographiques et des projets collectifs, entre des collaborations avec des artistes reconnus ou émergents. Le MCBA continue de mettre en lumière la scène contemporaine locale par le biais de rendez-vous réguliers: Jardin d’Hiver succède à Rencontre avec… (1972-1982), Regards sur le présent (1982-1990), Échanges d’espaces (1994-1995), Préludes et Perspectives romandes (1995-1999), et Accrochage [Vaud] (2003-2016).