Robert Wilson. <br>Balthus Unfinished

Robert Wilson.
Balthus Unfinished

31.8 — 9.9.2018

Deux artistes de renommée internationale ont investi le chantier du futur musée, sur le site de PLATEFORME 10. L’exposition Balthus Unfinished était conçue et scénographiée par le célèbre metteur en scène américain Robert Wilson.

Depuis la la mort de Balthus (Balthasar Kłossowski de Rola) en 2001, l’atelier qu’il avait installé face au Grand Chalet de Rossinière a été préservé en l’état: pigments et pinceaux, dessins, toiles à peine effleurées et œuvres inachevées de l’artiste. Pour la première fois, les visiteuses et visiteurs ont pu découvrir une partie de ce fonds: 18 dessins, des toiles inachevées, mais aussi des travaux préparatoires («mises aux carreaux») de son chef-d’œuvre Passage du Commerce-Saint-André, (1952-1954).

L’idée d’une présentation des œuvres inachevées de l’artiste est née de la rencontre, en 2016, de Robert Wilson, admirateur de longue date de l’œuvre de Balthus, et des héritiers du peintre, dans le cadre d’un atelier de création au Watermill Center, le centre d’art pluridisciplinaire créé par le metteur en scène.

Les liens particulièrement étroits qui unissent la famille de Balthus et le MCBA, en particulier depuis la rétrospective lausannoise de 1993, ont permis la réalisation de ce projet ainsi que la conceptualisation de son cadre – à savoir le bâtiment du futur mcb-a sur le site de PLATEFORME 10 à un stade, lui aussi, inachevé.

C’est dans ce contexte exceptionnel autant qu’inattendu que les visiteuses et visiteurs ont pu découvrir ces travaux dans une mise en scène immersive conçue et imaginée par Robert Wilson, où l’alchimie entre les œuvres, le bâtiment en chantier, la lumière et le son permettra une expérience inédite.

En vue de son déménagement, dans le sillage de performances déjà présentées sur le chantier de son nouveau bâtiment  sur le site de PLATEFORME 10 et des objets d’artistes enterrés lors de la pose de la première pierre, le MCBA réaffirme sa volonté de donner au lieu en construction, d’ores et déjà, une forte empreinte artistique.