Surréalisme. Le Grand Jeu

Surréalisme. Le Grand Jeu

 — 

Première exposition thématique consacrée au Surréalisme au MCBA depuis 1987, ce projet transhistorique interroge l’actualité sans précédent de ce mouvement majeur de l’histoire de l’art, qui, jeune centenaire, ne semble pas avoir pris une ride.

2024 marque le centenaire du premier manifeste du Surréalisme, texte programmatique qui a engendré l’une des révolutions artistiques majeures du 20e siècle. Dans ce contexte, le MCBA organise la première exposition thématique consacrée à ce mouvement à Lausanne depuis 1987 et en interroge l’actualité sans précédent à travers le prisme du jeu.

D’abord présent comme activité informelle qui cimente la sociabilité surréaliste, le jeu cristallise la naissance d’une pensée collective définie par un renversement des valeurs traditionnelles, la mise au ban des règles anciennes et l’invention de nouvelles manières de créer.

Rassemblant plus de soixante artistes historiques et contemporains, l’exposition emprunte son titre à une revue publiée à la fin des années 1920 par un jeune groupe d’artistes français dissident du Surréalisme qui refuse avec véhémence de se rallier au mouvement d’André Breton. Ce conflit est symptomatique du mouvement, qui se diffracte et se reconfigure au gré des passions, des frictions, et des amitiés, faisant de chacun.e tour à tour un.e adept.e ou un.e rebelle.

Consacré au parcours historique, le premier étage aborde le jeu dans ses multiples aspects, tant récréatif que subversif ou critique et montre à quel point celui-ci a constitué un mode d’être au monde et un moyen de négociation entre le réel et l’imaginaire, le communicable et l’incommunicable. Dans cet espace de liberté contrainte que constitue le jeu, il s’agit avant tout de rendre compte de l’exaltation créatrice mise en œuvre par les surréalistes.

L’exposition se poursuit au deuxième étage avec des invitations faites à des artistes contemporain.e.s de poursuivre l’élan de cet esprit libertaire qui a bouleversé tant notre manière d’envisager le corps que le langage ou les objets. En effet, s’il s’est auto-proclamé révolutionnaire, le Surréalisme s’est progressivement diffusé dans la société au point d’intégrer notre vocabulaire courant. À travers notre regard d’aujourd’hui, il ne cesse de questionner notre imagination et ses représentations.

Commissariat: Juri Steiner, directeur, MCBA, Pierre-Henri Foulon, conservateur art contemporain, MCBA, assistés de Paolo Baggi, collaborateur scientifique externe et Eleonora Del Duca, collaboratrice scientifique, MCBA

Consulter le guide de visite
Crédits et légende image:
Marion Adnams, "Emperor Moths/Thunder On the Left", 1963. Huile sur panneau, 56×45 cm. © RAW Collection

Artistes présenté.e.s

Plus de 60 artistes historiques et contemporains

Flora Acker
Marion Adnams
Rachel Baes
Hans Bellmer
Denise Bellon
Victor Brauner
André Breton
Claude Cahun
Nicolas Calas
Leonora Carrington
René Clair
Ithell Colquhoun
Salvador Dalí
René Daumal
Lise Deharme
Maya Deren
Marcel Duchamp
Suzanne Duchamp
Marcel Duhamel
Germaine Dulac
Nush Eluard
Paul Eluard
Max Ernst
Leonor Fini
Esteban Frances
Wilhelm Freddie
Alberto Giacometti
Jane Graverol
Henriette Grindat
Vitaly Halberstadt
Artür Harfaux
Gladys Hynes
Maurice Henry
Jacques Herold
Violette Herold
Georges Hugnet
Valentine Hugo
Max Jacob
Wifredo Lam
Willard Maas
René Magritte
Marcel Mariën
Henri Martinie
Mayo
Pierre Molinier
Max von Moos
Max Morise
Meret Oppenheim
Benjamin Péret
Gisèle Prassinos
Mario Prassinos
Man Ray
Hans Richter
Robert Rius
Friedrich Schröder-Sonnenstern
Sonja Sekula
Kurt Seligmann
Joseph Sima
Yves Tanguy
Dorothea Tanning
Toyen
Raoul Ubac
Remedios Varo
Marie Vassilieff
Irène Zurkinden
Unica Zürn
Tristan Bartolini
Gorge Bataille
Matthias Garcia
Maelle Gross
Anne Le Troter
Charlie Malgat
Lou Masduraud
Jakob Rowlinson

Saison Surréaliste

Plateforme 10 célèbre les 100 ans du Surréalisme

En 2024, les trois musées de Plateforme 10, le MCBA, Photo Elysée et le mudac s’associent pour une saison surréaliste exceptionnelle.

Exposition en lien

Camille Scherrer x RTS
Oniroscope au Signal L

12.4 — 2.6.2024

La RTS vous invite à raconter vos rêves au sein d’une expérience immersive alliant arts visuels, ondes invisibles et poésie algorithmique. Grâce à un dispositif d’enregistrement et de visualisation, vos mots seront interprétés en images lumineuses. Un univers onirique, imaginé par la designer romande Camille Scherrer. La RTS s’engage et soutient la production culturelle suisse.

Camille Scherrer investit Le Signal L sur une proposition de la RTS en collaboration avec le MCBA.

Avec le soutien de la Fondation Leenaards

En savoir plus

Partenaires

Avec le soutien de

La Saison du surréalisme reçoit le soutien de la Loterie Romande et de la Fondation Leenaards, partenaire du projet Résonances qui fait dialoguer les trois musées par des commandes thématiques à des artistes de la région.