Recherche de provenances

Recherche de provenances d’œuvres d’art dans le domaine de l’art spolié et résultats (1933-1945)

Ce projet de recherche s’inscrit dans l’effort de transparence préconisé par la Conférence de Washington, à laquelle la Confédération suisse a pris part en 1998, qui vise à trouver des solutions justes et équitables applicables aux œuvres d’art confisquées par les nazis.

Au bénéfice d’une subvention de l’Office fédéral de la culture, Berne, et conduit de 2016 à 2018, le projet avait pour but de clarifier et de publier la provenance de toutes les œuvres entrées dans la collection du Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne entre 1933 et 1945 et de déterminer, dans la mesure du possible, si certaines d’entre elles auraient pu provenir d’acteurs du marché de l’art (galeries, maisons de ventes aux enchères ou particuliers) soupçonnés d’avoir fait commerce d’œuvres spoliées sous le régime national-socialiste.

La situation lausannoise était caractérisée par l’absence d’un inventaire pour les années 1936-1950. Dans un premier temps, cet inventaire a été reconstitué ex nihilo par l’analyse et le recoupement de sources provenant d’archives internes et externes. Une liste de 1'892 objets a ainsi pu être établie et documentée. Dans un second temps, la provenance de 1'462 objets entrés dans la collection du Musée entre 1933 et 1945, soit la période concernée par le projet de recherche, a été étudiée spécifiquement.

Après un examen approfondi des différentes sources à disposition, il ressort de cette analyse qu’aucune des œuvres acquises sur cette période et encore conservées aujourd’hui par le Musée ne provient de spoliations en l’état actuel de nos connaissances.

- Rapport final (pdf)

- Tableau des œuvres examinées pour la période 1933-1945 (pdf)

Pour tout renseignement ou information supplémentaires:
info.beaux-arts(at)vd.ch, objet: recherche de provenances.